ISABELLE ARPIN

Isabelle Arpin, la cheffe aux yeux pétillants. 

                                                                              

 

On ne présente plus Isabelle Arpin. Où si justement, on en parle encore de cette cuisinière de pointe aux yeux aussi rieurs et pétillants que du champagne et à l’esprit aussi vif que sa cuisine. Ce petit bout de femme revendique son amour du nord  de la France  où les « gens sont fidèles en amitié pour la vie «  comme elle aime le dire ».

 D’origine hispano-égyptienne, adoptée à l’âge de dix mois, elle passe  une enfance heureuse dans la campagne française, ce qui forgera déjà sa future personnalité contrastée que nous retrouverons plus tard dans sa cuisine.

  Pourtant, rien, au départ, ne prédisposait cet explosif personnage  à faire carrière derrière les fourneaux… elle avait en effet  tout d’abord décroché un diplôme dans la finance à Paris.

 En dépannant un jour un ami restaurateur, elle va se rendre compte qu’elle s’était trompée de vocation. De retour dans son Nord natal, elle va alors décrocher un nouveau diplôme à l’école hôtelière de Dunkerque, pour se retrouver, quelques années plus tard, à Ostende, ville qu’elle affectionne particulièrement.

Après avoir œuvré quelques années dans la cité de James Ensor, au restaurant Auteuil entre autres, qu’Isabelle va être engagée ensuite à Bruxelles, au restaurant Alexandre, pour y remplacer le fondateur, Alexandre Dionisio, alors parti pour la « Villa in the Sky ». Là, elle remporte haut la main le défi consistant à reconquérir l’étoile perdue de cet établissement en moins d’un an.Ceci, il faut le reconnaître, grâce à sa cuisine aussi personnelle qu’esthétique dans tous les sens du terme, aussi bien pour les yeux que pour le palais !

On retrouve ensuite Isabelle Arpin à la tête des fourneaux du WY, le restaurant du show room Mercedes installé dans le haut du Grand Sablon sous la houlette du chef flamand Bart De Pooter. Ici aussi, elle ne tarde pas à prendre ses marques et, à travers un art culinaire tout à fait personnel, a conserver l’étoile Michelin également.

Et un beau jour … elle décide enfin d’ouvrir sa propre adresse  sous le nom Isabelle Arpin.

Isabelle Arpin décide donc de se lancer une nouvelle fois dans la bataille mais, cette fois-ci, dans un environnement nettement plus simple. A ses yeux en effet, le contact direct avec la clientèle constitue une source d’inspiration et d’énergie supplémentaire qui apporte beaucoup à sa créativité. Elle a vraiment l’impression, dans ce contexte, de recevoir des amis, à qui elle peut faire un sourire ou raconter une blague…

et vient ensuite La Bonne Etoile.

Depuis toujours Isabelle Arpin est une femme engagée. Elle met un point  d’honneur également  a ramené ses équipes , ses proches dans les batailles qu’elle choisie.

Son engagement pendant la Crise de Covid en faveur des soignants et des sans abris a d’ailleurs été récompensé par la présence au coté de Guillaume Gomez chef de l’Elysée  dans le livre LES HEROS DU CORONAVIRUS.

Isabelle est marraine de l’association Free Go Solidaire  où elle œuvre avec  les bénévoles toute l année pour aider des familles dans le besoin.

 

La cuisine d’Isabelle Arpin va  aujourd’hui à l’essentiel, à savoir le goût comme objectif principal. Une préoccupation gustative de tous les instants qui ne se départit pas pour autant d’une esthétique de dressage raffinée, également dans le service de livraison. 

Ces mêmes contrastes qui se retrouvent dans le travail des textures, elle aussi très importantes dans toutes les compositions gourmandes de la chef, aussi à l’aise avec les produits de la mer que ceux de la terre. Un art culinaire essentiellement basé sur les produits qu’elle aime et dont elle dispose.

 Isabelle Arpin est une magicienne de goût.